Commune de Saint Marcel d'Ardeche
ACTUALITE

L'école publique a célébré la République en visitant la Mairie .

 

     Mardi 12 février, le Maire de la commune a reçu les enfants de l'école publique des classes maternelle et CM1-CM2. L'occasion de présenter les symboles de la République : Marianne et Echarpe tricolore.
     L'évènement s'est clôturé par un goûter républicain comme il se doit.



Deux étudiantes pour un projet de pastoralisme, elles témoignent ….

     « Bonjour, nous sommes Amélie Bevengut et Amandine Nevière, deux étudiantes en deuxième année de BTS agricole ACSE (Analyse Conduite et Stratégie d’une Entreprise agricole) au lycée Olivier de Serres à Aubenas. Nous avons chacune un projet de reprise d’exploitation en élevage (Amélie en bovins et ovins allaitants et en poulets de chair ; Amandine en ovins et caprins lait avec transformation fromagère). Nous avons choisi de faire un stage à la mairie de St Marcel d’Ardèche sur la viabilité d’une activité pastorale car nous estimons que le pastoralisme est primordial pour une bonne conduite de troupeau. De plus, cette pratique permet une réouverture des milieux naturels abandonnés depuis des années ce qui entraîne un rééquilibre de la biodiversité dans son environnement.
     Nous avons effectué deux semaines de stage au sein de la mairie afin de contribuer à l’avancée de son projet qui consiste à ré-ouvrir les milieux naturels et à y installer potentiellement un berger avec son troupeau pour le maintien de ces milieux. Nous avons donc participé au déroulement en rencontrant plusieurs acteurs (les agriculteurs de la commune, des chasseurs locaux et la Fédération De Chasse de l’Ardèche). La participation de ces derniers, à travers messieurs Étienne et Darnoux, devrait contribuer à l’aboutissement de ce projet grâce à l’action de réouverture du milieu qu’ils mènent sur la plaine des Catalans. Les prairies ainsi gagnées sur les bois, les terres mises à disposition par les agriculteurs et agricultrices, les bois communaux devraient permettre la venue saisonnière d’un troupeau.
     Nous tenons à remercier Bernadette Dallard et son mari qui nous ont accueillies, nourries et logées durant notre séjour ainsi que la mairie pour l’accueil et la sympathie du personnel et des élus-es. »

 



Rappel vacances : Fermeture mairie !

 



Samedi 16 février - 3° réunion d'initiative locale - 20 personnes, quel bilan ?
 

     L'assemblée a adopté 6 nouvelles propositions dans le cadre du débat sur démocratie et citoyenneté :

réduction du nombre de députés,

réduction du nombre de sénateurs, cumul des mandats, maintien de la loi actuelle,

réforme du sénat avec une composition : 50 % sénateurs élus par les grands électeurs, 50 % citoyens tirés aux sorts,

amélioration de la démocratie locale (réunions publiques, budget participatif, conseil municipal des jeunes, référendum local, participation des citoyens aux commissions extramunicipales...),

encadrement des rémunérations des élus, membres du gouvernement, membres des hautes autorités.

     Ce débat aura été aussi l'occasion d'évoquer les élections en même temps du Président et des députés qui posent problème, le rôle des attachés parlementaires (à quoi servent-ils, sont-ils trop nombreux), le rôle du député (élu de proximité ?), le rôle du sénateur (éloigné des citoyens), le rôle du sénat (est-il utile?) l'info du terrain qui ne remonte pas assez, les prises de décisions déconnectées de la réalité, la création d'une maison des citoyens, lieu de débat.

 

L'organisation de l'Etat et des services publics, objet d'un riche débat

     Le deuxième thème évoqué lors de la réunion d'initiative locale du 16 février a donné lieu à de riches échanges.

Ont été évoqués : la fusion des communes pour réduire les coûts de fonctionnement, les avis sont partagés, mais il apparaît qu'une étude de faisabilité des fusions des communes de Bidon, St Marcel, St Just et St Martin serait opportune,

la suppression de la comptabilité publique, l'adoption de la comptabilité privée,

l'utilité de structure nationale telle que le centre national hospitalier qui produit seulement de la norme et qui n'apporte pas de plus-value, la nécessité de faire une évaluation des agences nationales qui permettra de juger de leur utilité,

le recul des services publics en milieu rural, les Maisons de services aux publics telle que celle de St Marcel une réponse adaptée, le transfert de compétences vers les inter communautés sans moyens financiers (tel que GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et protection inondations)), le rôle et l'utilité des inter communautés, les avis sont partagés, une m

ajorité juge nécessaire cette structure, mais celle-ci doit être plus à l'écoute des citoyens (consultation, réunions publiques...), elle doit également mieux communiquer sur ce qu'elle fait, la nécessité de partir des besoins de la population pour définir une politique publique qui intègre les fonctions régaliennes et ensuite définir l'organisation nécessaire avec les moyens y afférant et non l'inverse (nombre de fonctionnaires),

la fracture numérique, la nécessité de mettre des agents aux guichets pour répondre aux citoyens en particulier les plus âgés,

l'avenir de l'ONF, qui souffre d'un manque de moyens, alors qu'il est un acteur majeur de la prévention en particulier sur les feux de forêts, et que le réchauffement climatique va accentuer ce problème, la nécessité de mieux répartir les fonctionnaires, beaucoup plus d'opérationnels et moins d'administratifs,

l'engagement de ne plus vendre les activités publiques rentables telles que les autoroutes.

     Le Maire remercie les participants et indique qu'il organisera une réunion publique sur les retraites quand ce sujet deviendra d'actualité. Il est proposé de faire également un débat sur la santé.

 



Samedi 9 février - Le Grand Débat : 50 personnes, 70% de retraités, quel bilan ?
 


Débat N°1 : Transition écologique

Le document du « grand débat national » intitulé la transition écologique est distribué aux participants.

Un premier intervenant souligne que la France a signé en novembre 2015 (comme 196 autres pays) l’Accord de Paris (COP 21) sur le climat mais est en retard dans ses engagements. Il insiste sur le respect de la signature et des actions à mettre en place.

Pour y parvenir, Il est nécessaire de mettre en place une politique volontariste tant au niveau de l’état qu’au niveau des collectivités locales. La transition ne pouvant être uniquement écologique, elle doit être aussi sociale afin de pouvoir lutter contre la précarité écologique par exemple.

Les propositions suivantes apparaissent au fil du débat:

  • Imposer une source d’énergie renouvelable dans toutes nouvelles constructions (eau chaude thermique, chauffage, photovoltaïque…) qu’elle soit privée ou publique.
  • Développer les filières de recyclage (batterie, panneaux photo….)
  • Imposer que les bâtiments publiques (nouveaux et ou anciens) s’inscrivent dans cette transition (économie d’énergie, toiture photo). Comme cela est le cas pour l’accessibilité, si pas de travaux : amende.
  • Mise en place d’un Service Publique de la transition écologique pour simplifier les démarches (1 seul point d’entrée, une communication unique et efficace…)
  • Taxer les pollueurs et contrôler que les taxes récoltées s’inscrivent entièrement pour et dans la transition écologique. (Sur ce point un intervenant indique que chaque individu à une empreinte écologique non neutre, il faut donc qu’il participe à son niveau).
  • L’état français doit pousser pour que cette prise de conscience soit mondiale pour être efficace.
  • Economiser l’énergie « l’énergie la moins chère est celle que l on ne consomme pas »
  • la part du nucléaire dans notre mix énergétique
  • les Bio carburants qui ne sont pas forcément la panacée

Il ressort du débat que la transition écologique ne peut se faire et être accepter sans un volet social surtout dans notre territoire (rural). Il faut trouver une alternative au déplacement individuel (piste cyclable, covoiturage, maillage transport en commun optimisé), mettre en place une politique spécifique locale pour l’amélioration de l’habitat afin de lutter contre la précarité énergétique.

Une information est donnée dans le cadre du « plan » ENERGIE/CLIMAT un guichet unique au niveau du territoire l’ALEC. Il est également présenté le CTE (contrat de transition écologique) porté par le département de l'Ardèche.

Synthèse : les idées forces

Taxation, affectation des taxes, inégalité devant les taxes (les plus gros pollueurs ne sont pas taxés), respect des engagements pris lors de la signature de traités ou autres).

Votes de propositions suivantes :

  • Respect des engagements inscrit dans le cadre de la loi transition écologique, solidaire et sociale. : Unanimité moins 1 abstention
  • Taxation de tous les produits polluants et affectation des taxes sur ces derniers dans la transition écologique. : Unanimité

 

Débat N°2 : La fiscalité et les dépenses publiques

 

La discussion s’engage avec comme base le document du Grand Débat distribué sur la fiscalité et les dépenses publiques.

La première intervention souligne qu’un état ne peut fonctionner sans recettes. Il faut entendre ici par recette l’impôt.

Se posent alors les questions suivantes :

• Justice fiscale et collecte de l’impôt (progressif, tranche supplémentaire….)

• L’utilisation faite de nos impôts « ou va notre argent ? » « le problème ce n’est pas l'impôt c’est les dépenses »

• Lutte contre les fraudes sociales et fiscales.

• Contrôler la dépense publique en s’appuyant sur des rapports d’experts (cour des comptes, sénat…).

• L’impôt doit-il être payé par tous ? (aujourd’hui l'impôt sur le revenu n’est payé que par 44% des ménages). Impôt dès le premier Euro dans un esprit de citoyenneté.

• ISF vs fuite à l’étranger

• Efficacité des niches fiscales ? Ne devrait-on pas faire le tri ?

• Il faudrait séparer les dépenses de protection sociale et les dépenses liées au fonctionnement de l'Etat pour plus de visibilité.

Au regard du tableau de la page 2, l’assemblée se demande où sont les axes d’économies possibles si ce n’est dans le fonctionnement de l’état et des strates successives (doublon, nombre de représentants sénateurs et/ou député, rémunération et avantages de ces derniers, affectation des fonctionnaires…). L’organisation de l’état fera l’objet du prochain débat.

La question des recettes est posée clairement par un intervenant : « en France il y a de l’argent, il faut aller le chercher » Pourquoi toujours appréhender le problème par le biais des économies possibles ?

Les taxes sont ensuite abordées notamment la TVA. Des propositions émergent comme :

• Suppression de la TVA sur produits de première nécessité. Faut-il encore définir ce que sont les produits de première nécessité ? D’un territoire à l’autre urbain ou rural cette définition est différente.

• TVA sur produit de luxe.

• TVA proportionnelle à ses revenus afin de la rendre plus juste

Sur la dépense publique et service public :

L’assemblée est attachée au service public (éducation, santé, police justice) mais constate, surtout dans notre territoire rural, une dégradation de la qualité du service rendu au public (« on va à droite à gauche pour trouver porte clause ou des réponses approximatives ») malgré la mise en place de structure comme les MSAP (maison de service au public). Une information est nécessaire.

Il faut revoir l’équilibre entre les moyens alloués et l’organisation. Le manque de personnel de proximité (sur le terrain) ressort du débat (situation de la fonction publique hospitalière, de l’éducation…). La population a l’impression qu’elle paye (par l'impôt) pour des fonctionnaires dans les bureaux des ministères.

Il faut donc sortir de cette vision purement économique et financière surtout dans les territoires ruraux. Le service public ce n’est pas que des tableaux Excel !!!

L’état doit montrer l’exemple et arrêter comme il est écrit page 2 du document de dépenser 105€ lorsqu’ il collecte 100€. Cela ne fait que renforcer notre dette que l’on reporte de fait sur les générations futures.

Il est important d'évaluer les politiques par un organisme indépendant, l'exemple du CICE est avancée, alors qu'au départ il était prévu pour les entreprises en concurrence internationale, sa généralisation a conduit par exemple à ce que ce soit Leclerc en Ardèche qui en bénéficie le plus. Il est également évoqué la nationalisation de l'assurance chômage et de la sécu.

En conclusion, nous notons que l’assemblée présente ce jour consent à l’impôt si les conditions ci-dessous sont réunies :

• Justice fiscale

• Transparence sur l’affectation de l’impôt (« si on paye pour quelque chose il faut que notre argent soit utilisé pour ce quelque chose »).

• Un service publique optimiser et efficace.

L’assemblée vote sur les propositions suivantes :

  1. Meilleure prise en compte du rapport de la cours des comptes : Unanimité moins 2 abstentions
  2. l'impôt sur le revenu payé par tous (dès le premier Euros) : 24 pour, 3 contre, 6 abstentions
  3. Impôt progressif sur tous les revenus : 25 Pour, 2 contre, 1 abstention
  4. Faire une réforme fiscale qui préserve les bas revenus : Unanimité
  5. Taxer les transactions financières : 23 pour, 7 abstentions, 1 Contre
  6. Affecter les taxes la ou elles sont prévues : Majorité
  7. Meilleure efficacité du service public : 23 pour, 2 contre, 6 abstentions

 



L’Assemblée Générale de l’Association SMANV a eu lieu vendredi soir

     Une trentaine de personnes ont assisté à l'AG de l'association pour la restauration de l'église.
     Le rapport moral sur les travaux et les recherches de financement ont étés présentés par la secrétaire et le président. La trésorière a présenté le rapport financier.
     Le président a décrit les travaux programmés pour 2019 et début 2020. Ils concernent la reprise des vitraux des tribunes latérales et de la baie de cœur, l'ouverture des tribunes latérales, la mise aux normes électriques, la reprise du cadran de l'horloge et divers autres travaux de maçonnerie. Malgré la bonne santé financière de l'association il manque des financements. C'est pour cela que nous organiserons un repas "sanglier" le dimanche 10 mars 2019 à 12h et un repas champêtre le samedi 20 juillet 2019 à 19h.
     Lors de cette AG a été créée une section pour faire des recherches et éventuellement des travaux sur les fontaines du village et de la commune.
     Le président a annoncé qu'il abandonnerait son poste après les élections municipales de 2020. L'ensemble des résolutions a été adopté à l'unanimité.
     N'oubliez pas de vous inscrire pour le repas du 10 mars auprès des membres du bureau.

 



Grand débat national : Un débat riche sur la transition écologique, 3 nouvelles propositions

     50 personnes ont participé au deuxième débat d'initiative citoyenne organisée par la Municipalité, ce samedi matin.

     Un premier intervenant souligne que la France a signé en novembre 2015 (comme 196 autres pays) l’Accord de Paris (CP 21) sur le climat mais est en retard dans ses engagements. Il insiste sur le respect de la signature et des actions à mettre en place.

     Pour y parvenir, Il est nécessaire de mettre en place une politique volontariste tant au niveau de l’état qu’au niveau des collectivités locales. La transition ne pouvant être uniquement écologique, elle doit être aussi sociale afin de pouvoir lutter contre la précarité écologique par exemple.
Les propositions suivantes apparaissent au fil du débat:
Imposer une source d’énergie renouvelable dans toutes nouvelles constructions (eau chaude thermique, chauffage, photovoltaïque…) qu’elle soit privé au publique, développer les filières de recyclage (batterie, panneaux photo….), imposer que les bâtiments publiques (nouveaux et ou anciens) s’inscrivent dans cette transition (économie d’énergie, toiture photo). Comme cela est le cas pour l’accessibilité, si pas de travaux amende, mise en place d’un Service Publique de la transition écologique pour simplifier les démarches (1 seul point d’entrée, une communication unique et efficace…), taxer les pollueurs et contrôler que les taxes récoltées s’inscrivent entièrement pour et dans la transition écologique. (Sur ce point un intervenant indique que chaque individu à une empreinte écologique non neutre, il faut donc qu’il participe à son niveau), l’état français doit pousser pour que cette prise de conscience soit mondiale pour être efficace, économiser l’énergie « l’énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas », la part du nucléaire dans notre mix énergétique, les Bio carburants qui ne sont pas forcément la panacée.

Il ressort du débat que la transition écologique ne peut se faire et être accepter sans un volet social surtout dans notre territoire (rural). Il faut trouver une alternative au déplacement individuel (piste cyclable, covoiturage, maillage transport en commun optimisé), mettre en place une politique spécifique locale pour l’amélioration de l’habitat afin de lutter contre la précarité énergétique.

     Une information est donnée dans le cadre du « plan » ENERGIE/CLIMAT un guichet unique au niveau du territoire l’ALEC. Il est également présenté le CTE (contrat de transition écologique) porté par le département de l'Ardèche.

     Les idées forces : taxation, affectation des taxes, inégalité devant les taxes (les plus gros pollueurs ne sont pas taxés), respect des engagements pris lors de la signature de traités ou autres.

     3 propositions ont été retenues par l'assemblée : respect des engagements inscrit dans le cadre de la loi transition écologique, solidaire et sociale ; taxation de tous les produits polluants et affectation des taxes sur ces derniers dans la transition écologique.

 



    A table !  Qu’est-ce qu’on mange cette  semaine au Restaurant Scolaire ?    

 

 



L'adressage postal présenté aux St Marcellois

     Plus de 120 habitants de la commune ont participé à la réunion publique organisée par la Municipalité, ce mardi, salle font de Mazade. Jérôme LAURENT, adjoint au Maire, et Roland GARCIA, de l'entreprise Rochetaillée, Stéphane LAGET, employé municipal ont présenté le projet qui est soumis à la concertation. L'adressage postal c'est la dénomination des voies communales et la numérotation de toutes les habitations (1280). L'objectif est de faciliter l'intervention des services de secours, faciliter les recherches d'adresse, faciliter la distribution du courrier et les livraisons, préparer le déploiement de la fibre optique dans chaque foyer. C'est également un budget de 25000 € (cartographie, panneaux et numérotations individuelles) au service de la population. Il deviendra réalité courant octobre.

     La municipalité lance une phase de concertation, tous les jours d'ouverture à l'accueil de la Mairie et organise trois permanences à la MSAP, les samedi 9 et 16 février de 10 à 12h et le vendredi 22 de 17 à 19h.
 



  Recycler vos emballages devient plus simple ! Depuis le 1er janvier 2019, vous pouvez déposer tous vos emballages sans exception dans les conteneurs dédiés. Suivez le guide !   

 

    Depuis plus de 20 ans que la collecte sélective existe, La Communauté de Communes s’engage à vos côtés pour faire progresser le recyclage des emballages ménagers. En 5 ans, la quantité d’ordures ménagères collectées sur le territoire de la CCDRAGA a diminué de 10% alors que celle des emballages a augmenté de 23% Ces résultats sont encourageants et nous restons en recherche constante de solutions pour nous améliorer.

Recycler plus d'emballage en plastique

Jusqu’à présent, seuls les bouteilles et flacons en plastique pouvaient être déposés dans le bac de tri aux côtés des emballages en métal, en papier, en carton et en verre. Faute de savoir comment les recycler les autres emballages (barquettes de viande, de beurre, pots de yaourts…), nous devions les jeter avec les ordures ménagères. Ces emballages étant de plus en plus nombreux, tous les acteurs du tri, de la collecte et du recyclage ont travaillé ensemble afin de tester des méthodes pour les recycler. Moderniser les centres de tri, trouver des débouchés pour le plastique recyclé… Des solutions ont été trouvées et aujourd’hui, pour recycler plus, il suffit de trier plus d’emballages !

Et en pratique, ça donne quoi ?
Pour vous, le tri devient plus simple !

1/ C’est un emballage ? Déposez-le dans le bac de tri !
2/ Inutile de le laver, il suffit de bien le vider.
3/ Déposez vos emballages en vrac dans le bac (pas dans des sacs).

Désormais, plus de doute : tous les emballages se trient !

Nous comptons sur votre mobilisation, essentielle à la progression du recyclage sur notre territoire et en France. Nous sommes tous acteurs du recyclage : engageons-nous, trions plus !

La collecte des ordures ménagères s'organise selon le planning suivant :

Lundi et Vendredi : Bourg Saint Andéol Nord et Centre, Saint Martin d’Ardèche, Saint Marcel d’Ardèche, Saint Montan

Les poubelles d'ordures ménagères doivent respecter les normes de sécurité en vigueur. De ce fait, seuls les bacs normalisés sont collectés. Pensez à sortir vos bacs la veille au soir des collectes et n'oubliez pas de les rentrer une fois la collecte effectuée.

A ce titre, la CC DRAGA fournit sur simple demande des bacs individuels normalisés pour les habitants bénéficiant de la collecte individuelle

Déchetterie de Bourg St Andéol :
· Du lundi au jeudi: 10h - 12h30 et 13h30 - 16h45
· Vendredi et samedi: 9h - 12h30 et 13h30 - 16h45
Déchets acceptés
: Gravats - Cartons - Déchets verts - Ferrailles - Bois -Encombrants - Batteries - Piles - Huiles moteurs usagées - Verres - Emballages - Papiers - Déchets Diffus Spécifiques

 



Pensez à vous inscrire pour la prochaine sortie ski à Villard de Lans !
 



6 propositions lors de la première réunion d'initiative locale
 

     Plus de 60 personnes ont participé à la première réunion d'initiative locale organisée par la municipalité dans le cadre du grand débat national.
     
Les discussions ponctuées par des votes ont permis de dégager 6 propositions.
     
Sur les haut fonctionnaires, l'assemblée a souhaite que : les rémunérations de ceux ci soient limitées, un participant faisant remarquer qu'il est choquant que certains hauts fonctionnaires soient mieux payés que le Président de la République, les hauts fonctionnaires qui sont formés par l'Etat doivent consacrer plusieurs années au service de la nation, que les hauts fonctionnaires qui partent pour le secteur privé abandonnent leur statut.
     
Concernant les retraites, les participants ont souhaité l'indexation des pensions sur les salaires ou à minima sur l'inflation. Ils ont également souhaité que soit donné un statut aux AVS (assistante de vie scolaire) qui accompagnent dans leur scolarité les enfants handicapés. Un débat sans conclusion s'est engagé sur le retour des djiadistes en France.
     
D'autres points qui seront repris lors des deux prochaines réunions des samedi 9 et 16 février ont été abordés tel que le rôle des communautés de communes, les fusions de communes, la suppression des sous préfectures, les déplacements et leurs organisations sur notre communauté de communes, taxes et transparence (où va notre argent ?), l'Europe et ses paradis fiscaux.
     
Cette réunion fera l'objet d'un compte rendu qui sera transmis via le site legranddebat.fr.
     
Une réunion riche et intense qui en appelle d'autres, rendez vous samedi 9 février à 9 h salle Font de Mazade pour évoquer la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques.

 



Soirée ardéchoise : une belle découverte !
 

      Ils étaient nombreux samedi dernier dans la salle Font de Mazade aux couleurs de l'Ardèche, à déguster une excellente MAOCHE au point que ceux qui avaient choisi la blanquette de veau le regrettaient presque...Après un apéritif, rythmé par quelques danses, le diner "Ardéchois" préparé par le Calixte et composé notamment de châtaignes et de cèpes a satisfait les papilles de chacun. Les danseurs se sont également régalés entre chaque plat des morceaux de musique proposés par le D.J. Nicolas GIRARD qui a su satisfaire les jeunes et les moins jeunes. Comme d'habitude à Saint Marcel, l'ambiance a été joyeuse jusque tôt le matin.

      A bientôt pour la foire de l'ascension...

 



L’Ecole publique à la neige 
 

     Mardi dernier, alors que le soleil n’était pas encore levé, tous les élèves de l’école Publique de Saint Marcel d’Ardèche, de la maternelle au CM2, se mettaient en route pour une journée à la neige à Saint Cirgues en montagne. La neige et le beau temps étaient au rendez-vous.
     
Au programme de cette journée exceptionnelle : randonnée en raquettes le matin et luge l’après-midi !
    
Petits et grands se sont donc retrouvés sur les chemins de la montagne affublés de leurs raquettes pour une petite randonnée dans les sous-bois.
     
Après cet exercice, petite pause bien méritée au restaurant pour un repas chaud très apprécié : pizza, steak-frites,laitage, mandarine, biscuit et en surprise un bonbon .Un vrai bonheur !
     
L’après-midi, le meilleur les attendait : les pistes de luge. Ils les ont dévalées comme des petits fous !
     
Après une telle journée, un petit goûter et zou, retour dans le bus, épuisés mais heureux !
 





Ouverture exceptionnelle de la grotte pour les pompiers !

Cette semaine, une dizaine de pompiers de la Caserne Sud Vallée du Rhône Ardèche sont venus visiter la grotte de St Marcel, accompagnés de Jérôme Laurent, adjoint au maire, en charge de la grotte.

En temps normal, les pompiers interviennent pour secourir des visiteurs en difficulté. Cette fois-ci, ils ont pu profiter pleinement des merveilles géologiques que sont notamment la Cascade des Gours et la salle de la Cathédrale.

 



Calamités agricoles 2018 - A lire attentivement !





Plus de 200 personnes présentes aux vœux de la municipalité
 

      C'est devant une salle comble que le Maire a présenté les vœux du nouvel an à la population. L'occasion de revenir sur 3 dates marquantes de 2018 : le 9 août avec les violents orages en particulier à la grotte et au camping des grottes. Le Maire a tenu à saluer l'implication de tous les agents du service public lors de cette catastrophe; le 19 août avec l'adoption du PLU qui permettra de réaliser le lotissement de 30 logements à l'entrée sud du village; le 26 août, avec la 3 ème édition de la color tour, cette manifestation est le symbole de ce que nous pouvons faire collectivement et surtout solidairement en faveur de deux associations qui s'occupent d'enfants malades.

Le maire a présenté les principaux dossiers de 2019 :
      à partir du 17 juin nous aurons un nouveau médecin le Dr AUGER, l'adressage postal sera une réalité en 2019,une réunion publique aura lieu le 5 février, grâce à l'appui de la communauté de communes DRAGA l'assainissement du quartier du Fez sera une réalité, grâce à l'adoption du PLU, ADIS, bailleur social, et Terres du Soleil, lotisseur, pourront réaliser quartier du Fez, un lotissement de 30 logements, de nouveaux investissements à la grotte seront réalisés : mise en place d'un tapis roulant permettant de remonter les visiteurs, étude d'une nouvelle scénographie, mise en sécurité du site face au risque inondation, le développement de l'œnotourisme et la spéléonologie, nous fêterons en 2019 le trentième anniversaire de l'ouverture de la grotte, ce sera l'occasion de rendre une nouvelle fois hommage à Pierre SABATIER , nous continuerons avec l'aide du SDE à isoler nos bâtiments communaux comme nous l'avons fait en 2018, l'étude du Conseil d’architecture d’urbanisme et de l’environnement sera finalisée et nous permettra d'envisager des aménagements pour la mise en valeur de notre village.
      Michel BOUCHON a mis en valeur le monde associatif : les volleyeuses championnes Drôme Ardèche, legroupe des pétanqueurs également champion départemental, les deux championnes régionales de GRS, les 3 judokas qui ont brillé en région Occitanie. Il a salué Hélène BROUSSE pour ses nombreuses années au service de la gymnastique volontaire.
      Il a terminé son propos en évoquant le grand débat national auquel participera la municipalité.

      Jean Paul CROIZIER, président de DRAGA a évoqué les nombreuses aides apportées à la commune : transfert au 1 er janvier de la compétence assainissement et de la MSAP, rénovation du réseau d'eau potable à Brissan, installation au tennis de colonnes semi enterrés, transformation du bureau de poste en agence postale intercommunale à mi-septembre.

      La conseillère départementale Christine MALFOY a également évoqué les aides financières apportées à la commune : 40 000 € au titre du fonds de solidarité et plus de 5000 € pour l'église. Elle a largement expliqué l'engagement du département pour la transition écologique.
    Le pot de l'amitié a clôturé cette belle manifestation.

 



Très joli programme du Secteur Enfance Jeunesse de la Communauté de Communes pour les jeunes de 3 à 17 ans

     Voici le programme d’activités enfance/jeunesse (3-17 ans) de la Communauté de Communes DRAGA, pour la période hiver-printemps 2019.
      
De nombreuses animations sont au programme, dont un séjour montagne à Orcières, du 17 au 22/02, pour les 12-17 ans, une veillée raclette (9-11 ans), etc...
     
 
Pour vous inscrire, veuillez-vous rendre sur le site internet de la Communauté de Communes DRAGA (www.ccdraga.fr) à partir du 21/01 à 13h30 (pour les 3-11 ans) et à partir du 28/01 à 18h (pour les 12-17 ans).



De nombreux projets cette année avec le Comité des Fêtes
 

      L'assemblée générale annuelle du Comité des Fêtes de St Marcel d'Ardèche s'est tenue le 10 janvier dernier dans la salle du Ponteil. Le Président, Régis COANTIEC a présenté le rapport moral de l'année 2018 en faisant le point des diverses manifestations qui ont rencontré un vif succès : La soirée Choucroute, la sortie de ski, la sortie pêche, la 34ème foire de l'ascension et les feux de la St Jean.
      Le Trésorier, Michel CHENIVESSE a présenté le bilan financier.
      Le Président a annoncé les différentes manifestations programmées en 2019 :
- Une soirée ARDECHOISE le samedi 26 janvier à Font de Mazade (inscriptions au 07 55 61 64 46 )
- Un week-end de ski les 12 et 13 janvier à Aussois en Savoie
- Une journée ski le dimanche 17 mars dans une station à définir
- La 35ème foire de l'ascension le 30 mai prochain
- Une sortie pêche en juin ( date à définir )
- Les feux de la St Jean le samedi 22 juin

Le bureau a procédé à l'élection du nouveau bureau :
Président : Régis COANTIEC
Vice-Président : Jean-Pierre CHANDEYSSON
Secrétaire : Cathy HATTON
Secrétaire Adjoint : Evelyne KUBLER
Trésorier : Michel CHENIVESSE
Trésorier Adjoint : Christine MONTAGARD
      Michel BOUCHON, Maire de St Marcel et Martine GUILHOT, Présidente du CASOC ont remercié les membres du comité des Fêtes pour leur implication dans l'organisation de la foire de l'ascension et pour leur contribution à la Fête votive.
     La réunion s'est terminée par le pot de l'amitié.



Cérémonie des vœux au personnel

      Mardi 8 janvier se sont retrouvés autour du Maire les salariés de la commune et le conseil municipal.
     L'occasion pour Michel Bouchon de revenir sur l'engagement des salariés au service de la commune en particulier lors des évènements climatiques du 9 août. L'occasion également d'évoquer les gros dossiers à venir pour 2019 qui seront clairement explicités à la population mardi prochain



   Bientôt les Vœux de la Municipalité à la population … !   



Un Saint Marcellois à l’honneur pour une création d’entreprise originale !
 

     Il suffisait d’y penser ! Un Saint Marcellois l’a fait !
     C’est Romain BARRAUD qui a eu l’idée en partant d’un constat simple : 15 km pour aller récupérer un colis ? STOP Des détours en points relais ? STOP Des avis de passage ? STOP Des colis disparus ou non livrés ? STOP
     Il a donc créé la société de service Welco, mon colis plus tôt, première plateforme de récupération de colis entre voisins
Cette innovation Ardéchoise réinvente la livraison dans nos villages ; elle permet de sélectionner un voisin pour récupérer vos colis, tout ça de façon sécurisée. En plus de vous simplifier la vie, Welco lutte pour la transition écologique en supprimant les seconds passages des transporteurs et évite les détours en point relais. Ils sont d’ailleurs labélisés par le ministère de la transition écologique.
     Vous allez maintenant pouvoir vous faire livrer en face de chez vous chez votre voisin et c’est vous qui décidez quand vous récupérez vos colis. En plus de faire des économies, vous allez redonner vie à votre quartier.
     Afin de faire grandir leur communauté ; Inscrivez-vous sur www.welcoandgo.com .
     Les premières récupérations de colis devraient être effectuées d’ici début 2019.



Retour en images sur la fête de Noël à Saint Marcel



Arrêté organisant la mise à disposition du dossier de modification du PLU



La réparation des dégâts du 9 août se poursuivent

      Dernièrement des travaux ont été effectués quartier Fontaynes, ils interviennent après ceux de remise en état de la grotte, de la rénovation du chemin de Souchas. Sont programmés à ce jour, en attendant les interventions des entreprises, la réparation du ruisseau central et les réparations quartier du Plan de Lage.
     La commune est toujours dans l'attente de la participation financière de l'Etat et du Département.

 



« Les feuilles mortes se ramassent à la pelle …. »
 

La célèbre chanson écrite par Jacques Prévert et popularisée par Yves Montant est d'actualité pour les services techniques … La période du ramassage des feuilles est donc arrivée . Heureusement qu'il ne s'effectue plus ...à la pelle et au balais mais avec des engins d'aspiration plus efficaces

C’est ainsi que nous les avons surpris au Portail du Rhône en pleine acticité

Eh oui, Saint Marcel, comme les Chevaliers du Fiel, a sa BRIGADE DES FEUILLES et en est fière !

 



Le CASOC, toujours généreux !
 

      Samedi matin, le Casoc a remis deux chèques de 800 € à deux associations s'occupant d'enfants malades Eva pour la vie et 1,2,3 Soleil. Cet argent a été collecté lors de la color tour de la fête votive du mois d'août.
      Cette sympathique manifestation a été l'occasion de remercier les bénévoles, les mairies voisines et les entreprises qui ont contribué à la réussite de la fête votive. L'occasion également de remercier Jérôme Laurent pour son investissement à la présidence du Casoc et de saluer sa remplaçante Martine Guilhot.

 



Notre Communauté de Communes et le Contrat de Transition Écologique (CTE)

      Le CTE est un outil mis à disposition des collectivités et des entreprises, par l’État, pour engager la mutation des territoires autour de projets durables et concrets qui auront des répercussions positives sur les 30 prochaines années.

       Le Conseil Départemental souhaite porter une candidature commune à l’échelle du département pour positionner de manière collective les projets des Intercommunalités et des entreprises dans une dynamique commune autour de la Transition Écologique et la mise en œuvre du Plan Climat au niveau local.

      Le CTE sera élaboré « sur mesure » en fonction de la typologie et des besoins propres à chaque territoire, pour développer ses axes stratégiques de transition écologique en fonction de ses spécificités (énergies renouvelables, efficacité énergétique, mobilités, ruralité et agriculture, construction et urbanisme, biodiversité…).

      Notre Communauté de communes DRAGA, consciente des enjeux de la Transition Écologique, a répondu favorablement à cet appel du département, a participé à la semaine de la Transition Écologique organisé par le département fin septembre et à La Conférence des Territoires le 15 novembre.

       Cette conférence des territoires a rassemblé les responsables des collectivités territoriales, de l’Etat, des entreprises et associations pour capitaliser sur les travaux de la semaine de la transition et accompagner les initiatives locales contre les dérèglements climatiques.

        Le Département, à l’issue de cette conférence, en présentant sa candidature au CTE, se positionne en chef de file pour permettre à l’Ardèche de s’engager dans une croissance verte, créatrice de richesses, d’emplois durables et de progrès social.

          Il associe toutes les forces vives du territoire et entend enclencher la mutation vers une économie moins carbonée et plus solidaire.

En savoir plus : https://ardeche.one/semaine-de-la-transition-ecologique-en-ardeche/

: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/contrat-transition-ecologique

Voir vidéo de EriK ORSENNA, économiste et académicien : https://youtu.be/wCdiScY57dY

 

 



Retour en images sur la journée « TERRE DES MÔMES « à St Marcel d’Ardèche

 



   La Grotte de St Marcel, une référence reconnue à Paris   
 

      Une délégation ardéchoise s'est rendue mardi dernier aux toutes premières Assises Nationales de l'œnotourisme à Paris. Jérôme Laurent, adjoint en charge de la grotte de Saint Marcel, Jézabel Janvre, chargée de mission oenotourisme, Raphaël Pommier, vigneron, Flavia Mounier, son assistante, Nicolas Bransolle, guide spéléo et Rémi Flament, photographe-spéléo, sont allés défendre les couleurs de l'œnotourisme à la grotte.
       Raphaël Pommier et Nicolas Bransolle sont intervenus à la tribune quelques minutes après l'intervention de Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d'état auprès du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, afin de présenter la SpéléOenologie®, concept unique en son genre, alliant la découverte de la grotte de Saint Marcel en mode spéléo et la dégustation de vin dans le noir absolu. Ils ont également fait une annonce de taille :"La mairie de Saint-Marcel d'Ardèche a prévu d'installer un système mécanisé pour remonter le vin et les visiteurs. L'appel d'offre va être lancé dans les semaines qui viennent. Cela va permettre à la fois de faire vieillir plus de vin au fonds de la grotte et de permettre aux visiteurs de remonter sans effort."

Cette présentation des activités liées à l'œnotourisme à la grotte a remporté un très vif succès. Le tonneau installé pour la dégustation a été pris d'assaut ! Les participants sont venus y déguster les vins vieillis dans la grotte des domaines de Couron, Cellier du Moulas, Notre Dame de Cousignac, Saladin, le Chapitre et le Cellier des Gorges.
      Une journée à Paris qui aura fait connaître et apprécier notre grotte et nos vignerons.

 

 



     Hommage de Michel Bouchon et de la Municipalité à Pierre Sabatier, ancien Maire de 1971 à 1995     

 



10 novembre : le point sur l’opération pour la défense du Cabinet médical MOBILISONS-NOUS, MOBILISEZ-VOUS !

 

       La mobilisation en ce 10 novembre se poursuit. A ce jour, des contacts ont été établis avec ARLES pharmacies, BESANCON Hôpital, BAGNOLS Hôpital, ORANGE Hôpital, MONTELIMAR Ecole d’Infirmières, VALENCE Hôpital, MARSEILLE Hôpital, NIMES Hôpital, TOURS Faculté, KINESITHERAPEUTE : Bailleul, LYON Fac de médecine, MONTELIMAR Ecole d’Infirmières, BOUCHES DU RHÔNE Sapeurs-Pompiers, NÎMES Fac de médecine, ALES Cabinets médicaux, ST AMBROIX Internes, GRENOBLE, ORANGE, Belgique, MONTELIMAR Hôpital, Toutes les Facultés de Médecine France, Toutes les Facultés de Médecine BELGIQUE wallonne, Présidents Conseils Départementaux ordre des médecins France, BRUXELLES Hôpital, MONTPELLIER Ecole d’Infirmières, Conseil Départemental, Sénateurs, Responsables politiques, Facebook (près de 50000 personnes touchées), Facebook des hôpitaux BAGNOLS, BOURG, PONT SAINT ESPRIT, ORANGE, LYON, fac Montpellier, Paris, Belgique, Taxis vers les hôpitaux (Sélim, Combet) 50 flyers chacun, MONTPELLIER Hôpital, PHARMACIES St Just, St Marcel, KINESITHERAPEUTE : Rimlinger, CABINET D'INFIRMIERES Bouchon, Louis, DENTISTE MH TERRASSE, « SOS VILLAGES » sur TF1, MONTPELLIER LAPEYRONIE, MONTPELLIER SAINT ELOI, école d’infirmières et Hôpital d'AVIGNON ,Hôpital d' AIX EN PROVENCE, Hôpital de VAISON LA ROMAINE,  Hôpital de MONTFAVET

      Merci à toutes celles et tous ceux qui nous aident et nous encouragent, nous devons rester optimistes, nous n’arrêterons pas nos efforts

      Le lien pour télécharger la notice explicative du flyer :

http://www.saintmarceldardeche.com/medecin/depliant.pdf

       Le lien pour télécharger le flyer :

http://saintmarceldardeche.com/medecin/medecin.pdf

 

 



Pour la défense du Cabinet médical : MOBILISONS-NOUS, MOBILISEZ-VOUS !

 

      Comme vous le savez, le Docteur Patrice Muracciolli est à la recherche d’un (une) collaborateur (trice) pour compenser le départ, l’an prochain du Docteur Maud Allauzen. Nous avons décidé de relayer sa recherche en créant une plaquette qui est largement diffusée tant localement qu’au niveau national et même international.
      Soyez actrice, soyez acteur, participez à la diffusion de ce document à votre disposition en mairie ou en téléchargement.
      Pour vous aider, lisez attentivement la notice explicative ci-dessous. Merci de nous informer des pistes que vous avez explorées. Nous ferons le bilan régulièrement des contacts établis

 

Le lien pour télécharger la notice explicative du flyer :
        
http://www.saintmarceldardeche.com/medecin/depliant.pdf

Le lien pour télécharger le flyer :
       
http://saintmarceldardeche.com/medecin/medecin.pdf