Dossier : résultats du recensement de la population. Année 2006.

Au début 2007, vous avez reçu la visite d'un enquêteur chargé du recensement de la population.
Les résultats complets viennent de nous être communiqués par l'INSEE.
Ils indiquent la situation au 1er janvier 2006.

A) UNE CROISSANCE MAITRISEE
La population était alors de 2342 habitants, 2432 en tenant compte des étudiants, des lycéens internes, et des personnes âgées logées en maison de retraite…
Le tableau d'évolution de la population indique la poursuite de la croissance démographique, avec toutefois un ralentissement. La mise en place du PLU et la volonté de la municipalité de mieux maîtriser l'accroissement de la population en recentrant l'habitat autour du cœur du village commence à avoir ses effets. Il s'agit dans la mesure du possible d'éviter la poursuite du mitage et d'un développement anarchique qui se révèle vorace au détriment de l'espace agricole et dispendieux pour les finances de la commune.


L'accroissement démographique est dû pour une bonne part à un solde positif des arrivées et des départs de la commune (+ 0.9% par rapport à 1999), mais aussi du solde naturel - naissances moins décès( + 0.4% pour la même période). Le taux de mortalité - nombre de décès pour 1000 habitants - (7,6 ) est sensiblement inférieur à la moyenne départementale (10,7). Cela s'explique par la relative jeunesse de la population saint-marcelloise, ce que la municipalité a dû prendre en compte en développant ses actions en direction de l'enfance et de la jeunesse.


A noter toutefois une tendance au vieillissement que montre le tableau par grande tranche d'âge, tendance conforme à ce qui se produit au plan national. Les plus de 60 ans représentaient environ 22% de la population en 2006 au lieu de 19% en 1999. Une donnée qui conforte la volonté de la municipalité de créer à moyen terme des structures pour les personnes âgées.


Saint-Marcel accompagne les évolutions qui se produisent au plan national avec une augmentation des familles monoparentales.


B) ACTIFS ET NON ACTIFS : les changements en cours.
Le graphique des ménages selon la catégorie socio-professionnelle de la personne de référence, indique la forte diminution des agriculteurs exploitants. Saint-Marcel reste un village à vocation agricole, mais les effets de la crise accentuent le phénomène de concentration. La proportion d'ouvriers diminue elle-aussi alors que pratiquement toutes les autres catégories progressent, notamment les professions intermédiaires… et les retraités.
Le chômage, en repli en 2006 par rapport à 1999 (10,8% en 2006 contre 14,7% en 1999), est malheureusement à revoir à la hausse depuis le développement de la crise en 2008. Il frappe plus les femmes que les hommes. On notera aussi l'importance du temps partiel chez les femmes (48,1%) et plus de 30% des emplois sont des emplois précaires.




Quant au lieu de travail, il est situé pour l'essentiel hors de la commune (dans un autre département ou dans une autre région). A cela deux raisons, la proximité des bassins industriels du Tricastin et de Marcoule, et la position géographique de la commune au contact entre 4 départements et 3 régions. Saint-Marcel par son cadre de vie et le nombre de ses services joue un rôle attractif pour les salariés des entreprises situées aux alentours.


C) LE LOGEMENT
On comptait 1177 logements en 2006 contre 989 en 1999., essentiellement des maisons (87,7%) même si la proportion d'appartements a progressé depuis 1999. Le nombre et la proportion de résidences secondaires, déjà faible en 1999 par rapport à la moyenne départementale, a encore diminué. Saint-Marcel est un village qui vit toute l'année, à la différence de communes " touristiques " proches. Un atout à préserver même si l'offre touristique est à développer.


D) LE NIVEAU DE DIPLOMES
Il est supérieur à la moyenne départementale, et il a tendance à progresser comme l'indique le tableau.


Les entreprises à Saint-Marcel :
Nous disposons ici des données au 31 décembre 2007
En tout 135 entreprises (hors agriculture), 14 relevant du secteur industriel, 30 de la construction, 22 du commerce et 68 des services. Elles sont essentiellement familiales avec 0 salariés (91 en tout), 40 avec moins de 10 salariés,… une seule comptant plus de 50 salariés (le centre de Pont Brillant).

lien