LES FONTAINES DE SAINT MARCEL D’ARDECHE

Les sources et les ruisseaux aujourd'hui canalisés de la Font de Mazade et de Salaman, ont joué un grand rôle pour fixer l'habitat au pied de l'amphithéâtre de collines entourant Saint-Marcel d’Ardèche.
Aujourd’hui, cinq fontaines agrémentent le cœur du village. Trois sont situées à proximité des anciennes portes de la ville : Fontaine-lavoir du Ponteil, fontaine-lavoir de la Porte du Rhône, fontaine de Soubeyran.
Les deux dernières sont intra-muros : la fontaine de Viviers, la plus ancienne et la fontaine de la place de la Mairie.

La Fontaine Soubeyran
La fontaine Soubeyran a été reconstruite en 1888. Conçue par l'architecte bourguésan Baussan, elle est construite avec la pierre des carrières du Louby. Son bassin orné de moulures est surmonté d'un piédestal décoré de quatre panneaux moulurés et de cartouches sculptés portant chacun un goulot. Quatre consoles d'angle complètent l'ensemble. Au sommet du piédestal, une corniche sert de socle à un vase orné de godrons.
Conçue pour abreuver les hommes et les animaux, il était interdit d'y laver du linge, ou de quelconques objets.

Alimentée en eau par une conduite passant à l'origine sous les remparts, depuis une source à la Font de Mazade, la fontaine Soubeyran était un élément clé du réseau d'alimentation du village jusqu'au milieu du XIXème siècle. De cette fontaine partait la conduite alimentant la fontaine et le lavoir du Ponteil.
Cette conduite était construite avec des bourneaux en terre cuite avec de l'huile de noix pour assurer cohésion et étanchéité du ciment.

Fontaine et lavoir du Ponteil
Initialement bâti au XVIIème siècle, avec une alimentation en eau depuis la fontaine Soubeyran, cet ensemble a été remanié à plusieurs reprises. Au début du XIXème siècle, la démolition des remparts dégage l'espace. Un nouvel ensemble remplace celui édifié au XVIIIème siècle en 1872-1873.
L'architecte bourguésan Baussan est chargé de superviser les travaux. Le lavoir comprend un bassin de près de 10 m sur 4, bâti en calcaire dur des carrières de Saint-Marcel. Les piliers (remplacés à l'identique en ce qui concerne la forme en 2009) étaient en pierre de Saint-Restitut, et la toiture en pierres plates de Marseille.

La fontaine du XVIIIème siècle, avec son auge creusée en une seule pièce, a été conservée et placée au centre, devant le lavoir.

SUITE